Glen Boulder Trail, New Hamsphire (États-Unis)

En ce deuxième jour du week-end, profitant d’une météo idéale – soleil et chaleur modérée –, nous nous lançons dans une randonnée située un peu au sud du mont Washington, choisie au hasard : le Glen Boulder Trail.

Contrairement à l’ascension en voiture du mythique sommet, quasiment toutes les randonnées de la région sont accessibles gratuitement, et je peux vous dire qu’il y en a un sacré paquet ! C’est en cela que je préfère venir ici plutôt que rester au Québec… Sans parler du fait que, en Nouvelle-Angleterre, nous avons affaire à de vraies montagnes, avec des paysages alpins. Et ça, ça me manque !

Avant la randonnée à proprement parler, nous commençons par un petit échauffement qui nous conduit à de belles chutes d’eau. Encore une fois, quelle chance d’avoir un temps pareil.

On passe ensuite aux choses sérieuses, avec le Glen Boulder Trail, une randonnée d’un bon niveau de difficulté.

Eh bien ça grimpe ! Pas ou peu de photos pendant la première moitié de l’ascension, du fait que l’on se trouve en sous-bois. Cela n’a que peu d’intérêt. À la rigueur, on aurait pu photographier les milliers de moustiques qui nous ont piqués…

Voici les premières vues sympathiques, une fois que la forêt commence à être moins épaisse. Nous sommes partis de la route située en contrebas.

On arrive ensuite en zone alpine : ne subsistent ici que des épinettes noires, ou presque.

Encore un peu plus haut, les arbres sont de plus en plus petits, et la pente s’élève encore…

Le sommet n’est plus très loin, mais je m’arrête là pour revenir sur mes pas, ma moitié s’étant arrêtée il y a déjà longtemps.

Une dernière vue de (presque) tout en haut ; la route commence à être loin… Une bien belle randonnée en tout cas, et un temps magnifique qui ne gâche rien !

Maintenant, ne reste plus qu’à descendre…

Il est ensuite temps de rentrer au bercail, à 500 km de là… Cette fois, nous passons par le poste frontière de East Hereford, ridiculement petit (et tant mieux). Il n’y a personne. Puis nous prenons le chemin des écoliers jusqu’à Sherbrooke, via Saint-Malo la bien nommée. Puis encore quelques heures de route… Ah, si cela n’était pas si loin !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestby feather

2 commentaires


  1. Les photos sont sensationnelles, on peut rêver d’une météo comme ça à chaque excursion. Je n’ai jamais été dans le New Hamsphire mais ça a l’air ravissant et le récit que vous en faites est quelque peu alléchant (j’adore les randonnées)..

    Répondre

    1. Merci à vous. La Nouvelle-Angleterre est un petit paradis méconnu…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *