Le Castellet & Le Beausset, Var (France)

Après notre balade matinale dans les collines d’Aubagne, chères à Marcel Pagnol, nous allons passer l’après-midi dans les petits villages du Castellet et du Beausset, dans l’ouest du Var.

Commençons par le village médiéval du Castellet. C’est ici que, en 1938, Marcel Pagnol tourna La Femme du Boulanger.

Un peu avant d’arriver au village, nous traversons ces champs d’oliviers, avec les murets en pierre sèche qui caractérisent si bien la région. Je pourrais rester là durant des heures, en écoutant les cigales…

Vue sur la plaine et les collines de Signes.

Nous arrivons ensuite dans le village à proprement parler. Typiquement provençal, avec ses rues pavées, étroites et ombragées et ses façades aux couleurs pastel.

L’église de la Transfiguration.

Une belle vue des hauteurs du village, avec quelques bourgeonnements sur les reliefs.

Non loin de là, nous passons par le village du Beausset, en plein marché. Un vrai marché… Âmes sensibles s’abstenir (photos qualité iPad).

Le Saint-Graal…

Pour finir, deux photos du port de Sanary-sur-Mer, toujours dans le Var, où, complètement par hasard, j’ai retrouvé mon vieux compère Fabrizio, en vacances dans le secteur !

Enfin, une photo prise au cabanon de nos hôtes – que je remercie encore une fois pour leur accueil -, sur les hauteurs de Signes (Var).

Un cabanon étant, en provençal, une petite maison de campagne, souvent en pierre, située généralement à l’écart des villages. Une sorte de résidence secondaire.

Bon, là, on ne voit pas grand-chose, mais c’est voulu. Ce que l’on voit, surtout, ce sont deux types de bronzages : celui de l’autochtone, au teint hâlé tout au long de l’année ; celui du touriste, ex-Toulousain, blanc comme un cachet d’aspirine, et teinté d’une petite nuance de rosé…

C’en est fini de la Provence ! Prochaine étape : mes chères Pyrénées !

5 commentaires


  1. Les photos sont vraiment très jolies ! Je suis quand même agréablement surprise par les prix (plutôt bas) du marché! 3 euros les 3 melons ce n’est vraiment pas cher je trouve. En tout cas jolies photos et jolies récits. Vivement la suite 🙂

    Répondre

    1. Merci. 🙂 Eh oui, les prix n’ont rien à avoir avec ceux que l’on connaît au Canada ! Soupir…

      Répondre

  2. Décidément tu as suivi les traces de notre voyage d’il y a 4 ans… Une anecdote pour le Castellet : le « monsieur » de nos compagnons de voyage (des amis de 30 ans) commande, comble d’ignorance en crêpologie, une crêpe Suzette pour déjeûner. La serveuse, serviable, lui fait remarquer que c’est un dessert, mais mon ami le « monsieur », camouflant son ignorance démasquée, persiste et signe. Inutile que j’ai dû lui refiler quelques belles tranches de charcuteries de mon assiette pour calmer un peu son appétit reluquant.

    Eh que la bière était bonne sous le soleil provençal de fin mars !

    Répondre

  3. Les petits villages, c’est trop mignon. Les couleurs, les volets, les fontaines, les marchés, bref… tout ! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *