Le complexe San Francisco, Arequipa (Pérou)

Après notre visite matinale du monastère Santa Catalina, une partie de notre après-midi sera consacrée à la visite du Complejo San Francisco (complexe San Francisco), ce dernier se composant de l’église et du couvent San Francisco, et du temple et des cloîtres du Tiers-Ordre franciscain.

La Plaza San Francisco (place San Francisco).

Attenante à cette même place, la Iglesia San Francisco (église San Francisco).

Tout comme certaines parties du monastère Santa Catalina et d’autres édifices de la ville, les bâtiments sont en pierre de taille (sillar) une pierre volcanique de la région d’Arequipa. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’Arequipa est surnommée la « ville blanche ».

La conception originale du complexe, envisagée par l’architecte Gaspar Báez en 1569, comprenait une chapelle et un sanctuaire avec une coupole. Mais après le tremblement de terre de 1687, il fut reconstruit, agrandi et retouché. En 1960, des modifications ont été apportées pour préserver le style baroque original que Báez lui avait donné.

L’un des cloîtres datant du XVIIe siècle. Là encore, pierres de taille et style roman.

Nous faisons la visite avec une guide francophone ! Elle parle vraiment bien français et a fait des études en France. Étant donné que nous sommes seuls avec elle, la visite est vraiment agréable et très instructive.

Nous arrivons dans une pièce dédiée à Crescenciano Abel Exaltación de la Cruz José Francisco de Jesús Mojica Montenegro y Chavarín ou José Mojica, si vous préférez ! 😀

C’est un ancien acteur et chanteur mexicain qui, après la mort de sa mère, décida d’abandonner sa carrière et rejoignit l’ordre des Franciscains au Pérou. Pour ceux que cela intéresse, toute son histoire est décrite ici.

Dans cette pièce, on peut voir des photos de lui, ses disques et bien d’autres objets lui ayant appartenu.

Nous poursuivons la visite ; place à l’église en elle-même.

L’église n’étant ouverte au public qu’à partir de 17 h, nous devons patienter un peu avant de pouvoir y entrer par la partie basse.

L’une très belles façades extérieures de l’église.

De nouveau l’église, enfin ouverte. Superbe.

Nous terminons notre journée avec la visite de la Iglesia de la Compañía (Jésuites), située juste à côté de la place d’Armes. À noter que sa construction aura duré plus de 100 ans (1590-1698).

Ce soir, nous testons un restaurant entièrement dédié à la patate, la pomme de terre étant une institution au Pérou. L’établissement, très convivial, s’appelle Hatunpa.

Les plats, à base de plusieurs de sortes de patates (évidemment !), de viande hachée et de fromage, s’avèreront excellents, tout comme la bière locale et le Inca Kola !

Avant de rentrer, voici une dernière vue de la façade de la cathédrale d’Arequipa, sur la place d’Armes.

Un commentaire


  1. Les églises sont d’une beauté et d’une richesse, vraiment magnifiques….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *