New York, New York (États-Unis) – Jour 5

Ça y est, nous sommes lundi ! Et ce jour férié (Labor Day) sera notre dernier jour à New York.

Ce matin, nous allons visiter le Intrepid Sea, Air & Space Museum. Ce musée fait également partie du New York City Pass, qui définitivement vaut le coup – et le coût !

Avant d’y arriver, voici quelques photos prises entre les 7e et 12e Avenues.

Mais revenons à notre musée. Comme son nom l’indique, il est dédié à l’histoire maritime, aérospatiale et militaire des États-Unis. Sont exposés un porte-avions, un sous-marin et de nombreux avions et hélicoptères – entre autres.

Nous commençons notre visite par l’exploration de la star des lieux, j’ai nommé le sous-marin USS Growler, qui a servi durant la guerre du Vietnam. Il y a d’ailleurs pas mal de monde qui attend…

Vingt minutes plus tard, la visite commence !

Tout est évidemment d’époque. Ça fait drôle ! Ce qui est sûr, c’est qu’il ne faut pas être claustrophobe… D’ailleurs, avant de commencer la visite, la guide avait bien prévenu tout le monde.

La cuisine, les couchages et différents lieux de vie.

Le fameux périscope !

Quelques machines pleines de boutons ! 😀

D’autres parties communes.

C’était vraiment génial et super intéressant !

Nous poursuivons notre visite avec le porte-avions USS Intrepid.

Quelques beaux avions pour commencer…

Beaucoup de choses sont exposées : des armes, des tenues militaires, du matériel, etc.

Eh oui…

Quelques photos de l’intérieur du porte-avions. Ambiance Top Gun.

Nous terminons la visite par le pont supérieur. Des dizaines d’avions et d’hélicoptères sont exposés.

En voici une petite sélection.

Celui-ci vole (ou volait) à Mach 3…

Et le Concorde de British Airways en dessert !

Et voilà ! Un bien beau musée, très intéressant pour qui aime un minimum l’histoire militaire. On ne regrette aucunement la visite.

*****

La suite, c’est une longue, très longue route jusqu’à la maison… Partis à 14 heures de Jersey City, nous arrivons à Québec à… 1 h 30 du matin !

La raison ? Outre les presque 900 km à avaler, on s’est tapé un bouchon monstrueux à la douane – 2 h 30 d’attente ! À ce point-là, cela ne nous était arrivé qu’une seule fois, en rentrant du Maine. Vive les week-ends de trois jours !

*****

Concernant New York : personnellement, je tenais absolument à y aller avant de partir (…), mais je n’en rêvais pas non plus la nuit. Eh bien j’ai été bluffé, espanté comme on dit chez moi. J’ai adoré !

Bon, nous avons seulement visité la moitié sud de Manhattan (avec une micro-excursion dans Brooklyn) mais ce que nous avons vu nous a enchantés : le gigantisme, le mélange des architectures, les musées, Central Park, l’énergie dégagée par cette ville (c’est un cliché mais c’est tellement vrai), la propreté, la sécurité, les gens, etc. Sur ces derniers points, disons que certaines villes européennes devraient en prendre de la graine…

Après, c’est une ville relativement chère pour un touriste canadien (monnaie de singe oblige). Il vaut mieux éviter d’y venir avec sa propre voiture (Cf. l’histoire des parkings…) et trouver un logement combinant prix raisonnable et emplacement idéal est essentiel – sur ce dernier point, nous avons été très satisfaits.

Bref, en une phrase, et comme le dit si bien ce groupe canadien originaire de Vancouver…

Un commentaire


  1. Le voyage est fini, mais tellement beau, très enrichissant et de belles choses à voir. Merci et à bientôt pour d’autres horizons et plein de bisous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *