Parc national de Bako, Bornéo (Malaisie) – Jour 4

Quatrième et dernier jour dans le parc national de Bako.

Aujourd’hui, l’objectif est Telok Tajor (2,8 km). Je précise que, si les distances peuvent paraître modestes, il faut comprendre qu’elles ne représentent que celle du sentier en lui-même, ce dernier étant parfois relativement éloigné de l’entrée du parc. Et je ne parle pas du dénivelé – parfois important – et de la chaleur…

À nouveau, voici les deux cartes représentant tous les sentiers du parc, les distances, etc.

Nous partons de bonne heure, devant quitter le parc en après-midi. Avant d’atteindre notre but – la plage de Tajor -, de belles chutes d’eau nous attendent…

Mais c’est d’abord un festival de plantes et de fleurs qui s’offre à nous…

Le retour des Nepenthes (plantes carnivores) !

Puis, alors que nous arrivons aux chutes d’eau, il se remet à pleuvoir…

Un champignon ?

Après deux bonnes heures de marche, nous arrivons enfin sur l’immense plage (Telok Tajor) qui fait face à la mer de Chine méridionale. Il n’y a personne, la plupart des touristes (de toute façon peu nombreux) se concentrant uniquement sur les premiers abords du parc.

La mer est d’un joli marron, étant donné que ses eaux se mélangent avec les fleuves boueux du nord du Sarawak.

Après seulement un quart d’heure sur place, un déluge (un vrai !) nous tombe sur la gueule ! 😀 En temps normal, cela ne serait pas très grave ; mais, là, nous n’avons rien pour protéger notre appareil photo… Du coup, j’abandonne lâchement ma moitié et cours tel un Kenyan afin de rejoindre un abri au plus vite. Au final, plus de peur que de mal, le matériel n’étant pas endommagé. Mais cela nous servira de leçon !

En début d’après-midi, nous quittons ce superbe parc national, le premier d’une longue série. Coïncidence, nous prenons le bateau avec les deux Anglaises qui étaient dans le bungalow voisin du nôtre.

Dirons-nous que mon t-shirt est quelque peu mouillé !

Nous rentrons ensuite à Kuching et décidons de passer la nuit dans le même hôtel que nos nouvelles amies. C’est très sympa.

Et nous terminons cette journée épuisante dans un bon restaurant, avec même une bonne bouteille de vin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *