Gotoku-ji, Tokyo (Japon)

En ce début d’après-midi, le train nous emmène à Setagaya, un quartier résidentiel très sympa, situé dans le sud-ouest de la ville.

Autour de la gare, on trouve des ruelles tranquilles, des petits commerces et des restaurants.

Découverte de notre premier supermarché…

La part belle est faite au poisson, et tout est toujours bien présenté.

Nous traversons ensuite de petites rues résidentielles, où les maisons sont très belles et les jardins très soignés – ce qui est un pléonasme au Japon.

Puis nous arrivons au Gotoku-ji, un temple bouddhique dédié au maneki-neko, le chat porte-bonheur.

On peut acheter des figurines et les déposer à côté des autres.

Il fait beau et il n’y a pas grand monde ; que demande le peuple ?

Les couleurs sont belles, même si c’est encore un peu tôt.

Et que dire de cette pagode !

Juste à côté, on trouve un joli cimetière. L’atmosphère n’est pas lugubre pour un sou.

Une bien belle visite, sous le soleil (il n’y en aura pas beaucoup…) ! Un bien joli quartier, paisible, propre (une évidence au Japon), où l’on se sent bien. On aurait pu marcher dans ces ruelles durant des heures et des heures. Ce sera à refaire, pourquoi pas en vélo, en été.

5 commentaires


  1. Merci de cette belle promenade … j’attends la suite avec impatience

    Répondre

    1. Merci à vous. Beaucoup d’autres choses à venir mais il va falloir être patiente… 😛

      Répondre

  2. C’est vrai que les Japonais ont l’art de rendre les choses harmonieuses. De ce que j’ai pu voir en photo des intérieurs japonais, c’est toujours très zen.

    Si j’ai bien compris, les gens peuvent acheter un petit chat chanceux et le poser à côté des autres. Ils considèrent que cela leur portera chance ou les protégera je présume. Ils doivent parfois en enlever un peu, sinon ça déborderait de partout.

    Les photos de Stef prises dans les magasins d’alimentation étaient un vrai délice, c’est le cas de le dire. C’est fascinant de voir à quel point tout est bien présenté, tout est bien pensé… et encore, c’est d’une propreté. Rien à voir avec le Maxi à côté de chez moi !!!

    Une des choses que j’ai remarquées dans les photos de cette deuxième partie, ce sont les fils dans les petites rues (fils électriques ou téléphonique ou je ne sais quoi). Il y en a pas mal.

    Répondre

    1. C’est ça : dans la plupart des sanctuaires ou temples, tu peux acheter un objet (variable) et le déposer en offrande.
      Le « beau » est important au Japon. C’est toujours très bien présenté, notamment en ce qui concerne la nourriture.
      Oui, pour les fils électriques, c’est aussi magnifique qu’en Amérique du Nord… 😀

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *