Le couvent de la Recoleta, Arequipa (Pérou)

C’est une nouvelle journée de visites qui commence à Arequipa, toujours sous le signe du patrimoine religieux (catholique) et, bien évidemment, sous le soleil.

Nous commençons par une courte halte à la Iglesia de la Merced (église de la Merced), de bon matin.

Les églises sont toujours très belles au Pérou. Personnellement, j’aime beaucoup ces énormes pierres de taille blanches.

On notera l’écriteau nous rappelant que nous sommes dans une zone à hauts risques sismiques.

Quelques bâtiments à l’architecture coloniale.

Voici l’itinéraire que nous allons emprunter.

Très belles vues sur les montagnes, les faubourgs de la ville d’Arequipa, au loin, et le Rio Chili.

Après une agréable petite marche, nous arrivons au Convento de la Recoleta (couvent de la Recoleta), qui se compose d’une église et d’un couvent, de cloîtres, d’un musée et d’une bibliothèque.

La Iglesia de la Recoleta (l’église de la Recoleta).

L’entrée ne coûte que 10 soles et, fait intéressant, il n’y a presque personne !

Le Claustro de la Portería (le cloître de la Vierge).

Place au musée précolombien [photos de moindre qualité].

Un crâne et une momie d’enfant, entre autres.

Un quipu, comme celui de Zia dans les Mystérieuses Cités d’or.

Quelques céramiques incas.

Deux belles momies adultes dans un état de conservation assez stupéfiant…

Deux cartes montrant les différents sites archéologiques autour d’Arequipa et partout au Pérou.

Viracocha, l’un des principaux dieux de la civilisation inca.

Le magnifique Claustro San Francisco (cloître San Francisco).

Dans le prolongement, le Claustro Alcantarino (le cloître de [la région d’] Alcántara).

Autour de chaque cloître, on trouve plusieurs salles où sont exposées différentes choses (tableaux, pièces reconstituées, etc.). Il est à noter que, pour beaucoup, les photos sont interdites.

Le Claustro de las Misiones (le cloître des missions [franciscaines]).

Ici, se trouve le Museo Arqueológico y Antropológico de Historia Natural y de Arte Religioso (le musée archéologique et anthropologique d’histoire naturelle et d’arts religieux).

Il est composé d’une collection d’animaux sauvages empaillés ainsi que d’outils et vêtements des tribus de la jungle amazonienne du Pérou.

N’oublions pas que les missionnaires franciscains avaient pour but d’évangéliser les peuples autochtones.

Enfin, place à la magnifique bibliothèque du couvent, comprenant plus de 25 000 livres essentiellement dédiés à l’évangélisation (XVIe au XVIIIe siècle).

L’état de conservation des lieux est vraiment remarquable. Nous étions seuls à arpenter les allées de cette salle chargée d’histoire. Un vrai plaisir !

Nous montons ensuite au sommet du clocher de l’église, d’où la vue est époustouflante.

Lorsque nous sortons du couvent, un groupe d’enfants se prépare à commencer sa visite. Il s’en est fallu de peu que notre tranquillité soit quelque peu bousculée. Mais ils sont mignons !

Pour terminer, deux photos prises lors de notre retour de l’autre côté du Rio Chili.

Un commentaire


  1. Beaux clichés, de véritables cartes postales, un très beau pays riche en architecture. pour mon plus grand plaisir, je continue à voyager avec toi… Encore bravo pour ce voyage joliment illustré

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *