Otagi Nenbutsu-ji, Kyoto (Japon)

Notre soupe terminée, nous reprenons notre marche vers le nord, en direction du Otagi Nenbutsu-ji, un temple bouddhique un peu atypique (ça rime).

Voici notre parcours, effectué à pied, depuis ce matin. Cela fait un petit bout de chemin, sans compter que ça monte !

Les maisons, dans ce quartier, sont très jolies. Je ne connais pas sa réputation mais ça a l’air plutôt cossu.

J’aime beaucoup en tout cas.

La rue se rétrécit encore un peu plus, et la pente se fait plus raide.

Une bonne demi-heure de marche plus loin, nous arrivons devant le Otagi Nenbutsu-ji (300 ¥ l’entrée).

C’est un petit temple méconnu, et il se mérite. En effet, à moins de s’y faire déposer en taxi, il faut pas mal marcher avant d’y arriver, et ça grimpe ! Mais vous allez voir que ça en vaut la peine.

D’ailleurs, nous sommes quasiment seuls, les zombies ayant tous été semés !

Ce temple bouddhique fut fondé par l’impératrice Shotoku au VIIIe siècle. Comme beaucoup de temples japonais, il fut détruit à plusieurs reprises, reconstruit et déplacé.

Il est construit à flanc de montagne, comme on le voit sur cette photo.

La particularité de ce temple est que l’on y trouve 1 200 statuettes en pierre rakan, représentant les disciples de Bouddha. Dans le bouddhisme theravâda, elles désignent le dernier échelon de la sagesse. Ces statuettes sont, pour la plupart, humoristiques et kawaii (mignonnes).

Une certaine sérénité se dégage de ce lieu, d’autant plus qu’il n’y a personne.

C’est-y pas mignon, ça ?

Observez bien : les statuettes sont toutes différentes.

On en a même une qui joue au tennis !

L’intérieur d’un bâtiment, dans lequel une cérémonie se prépare.

Et encore des statuettes, plus ou moins moussues…

Les gens déposent des pièces sur le sommet des statuettes ; certaines ont plus de succès que d’autres.

Nous sommes cernés !

J’aime bien celle-là, qui fait le signe V avec ses doigts. Nippon touch’ !

Une belle vue de tout en haut.

De grosses cloches (ou gongs).

Une dernière vue, cette fois d’en bas, en contre-plongée.

Ce fut un véritable coup de cœur ! Il y avait une atmosphère particulière dans ce temple. De plus, le fait d’être seuls ou presque a renforcé ce sentiment de quiétude et de bien-être. Bien que le site ne soit pas très vaste, nous y sommes restés près de 45 minutes ! On y reviendra avec plaisir !

Sur ce, nous quittons ce lieu enchanteur et poursuivons notre route…

Facebooktwittergoogle_pluspinterestby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *