Koishikawa korakuen, Tokyo (Japon)

Nous quittons Imado-jinja et le quartier de Asakusa pour rejoindre Koishikawa korakuen dans le quartier de Koishikawa, dans l’arrondissement de Bunkyo.

Voici le trajet en métro, puis à pied.

Créé en 1629, Koishikawa korakuen est le plus ancien jardin japonais de la ville de Tokyo. Il offre une superficie de 7 ha.

Nous y arrivons un peu tard (16 heures) et il va bientôt faire nuit. On a tout de même près de trois quarts d’heure pour en faire le tour…

Certains arbres sont « attachés » afin qu’ils poussent d’une certaine manière. Comme un bonsaï.

Il n’y a pas grand monde en ce mardi après-midi. On voit aussi que les couleurs automnales commencent à s’emballer.

Malheureusement, le ciel couvert et la luminosité médiocre ne rendent pas honneur aux paysages ; les photos restent quelque peu blafardes.

Il y a déjà de beaux érables rouges.

À l’inverse des érables que l’on trouve chez nous, en Amérique du Nord, les érables japonais (momiji) ont de toutes petites feuilles.

Y’a pas un papier une feuille qui traîne ! 😀

Belle palette de couleurs !

Tsutenkyo, réplique d’un petit pont de bois à Kyoto.

Tokujin-do, un petit temple.

Voilà pour cette belle balade. Nous étions en plein centre de Tokyo ou presque, en pleine nature et presque seuls !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestby feather

2 commentaires


  1. Quoi dire !!! C’est superbe, de belles couleurs, de la discipline, partout une propreté irréprochable, un beau pays, tu me le fais découvrir et j’en suis très heureuse, tellement bien raconté et très bien illustré comme toujours. Bravo mon Titi, une maman très fière… À demain.

    Répondre

  2. Même à travers les fenêtres, les photos sont très réussies.

    Et c’est quand même formidable de voir autant de parcs et de verdure (et le tout, extrêmement bien entretenu) sur un petit territoire aussi peuplé. Vraiment, quelle discipline !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *