Maine Lobster Festival, Rockland, Maine (États-Unis) – Jour 1

Pas de vacances estivales cette année (une première pour moi !), mais un week-end de trois jours bienvenu !

Et pas n’importe où… Dans le Maine, bien sûr, au festival international du homard de Rockland !

C’est où ? C’est là ! Au bord de l’océan, sur la côte centrale du Maine, magnifique État de la Nouvelle-Angleterre dont nous ne nous lassons pas…

De plus près…

Mais commençons avec cette mer de nuages dans un fond de vallée, peu après la frontière américaine (magnifique secteur).

Après 5 ou 6 heures de route, nous arrivons à Rockland, dont voici quelques photos, avec notamment l’enceinte du festival, située directement en bord de mer.

Comme toujours dans ce coin de pays, l’ambiance est bon enfant et on sent que rien (de grave) ne peut arriver. Vous savez, comme en France… dans les années 50 ou 60.

Nous passons l’après-midi à Rockport, petite bourgade située immédiatement au nord de Rockland. J’ai tenté – et réussi – la baignade sur une petite plage publique de la ville, où l’eau était étonnamment chaude pour le coin (plus de 21 °C, thermomètre personnel à l’appui).

Un peu plus tard, les environs du port de Rockport. Les pêcheurs sont bien là !

Nous retournons ensuite à Rockland afin de profiter de l’ambiance du festival. Il y a beaucoup d’animations, de concours, de stands locaux. C’est vraiment sympa.

Quelques vues de la baie.

Bon et puis c’est l’heure de manger ! Il y a une gigantesque halle où tout le monde vient manger son homard, ses frites, son coleslaw, etc.

Ce soir, c’est le soir des concerts. Il y en a plusieurs. Voici la grande scène, avec des petites jeunes du coin au micro.

Mais on a préféré les vieux rockers, dans une petite salle, sous un chapiteau. Un régal.

Et après ça, au dodo !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestby feather

9 commentaires


  1. Quelle escapade ! Mais c’est vrai que le Maine, c’est très beau, le Vermont aussi, même le New-Hampshire. En passant, êtes-vous déjà allés au Acadia National Park ? C’est ma-gni-fi-que ! La maison de Marguerite Yourcenir, qui va vécu là les dernières années de sa vie (pour l’anecdote : elle était abonnée au Monde qu’elle recevait tous les jours, parfois avec un peu de retard *LOL*). Une maison charmante que l’on peut visiter.

    Quant au parc Acadia, c’est superbe !!!

    Vraiment, la côte est américaine, c’est de toute beauté. Heureuse que vous ayez fait un bon séjour.

    Répondre

  2. Oui Nancy, on est déjà allés à Bar Harbor, en septembre 2009 (notre 1er séjour dans le Maine). C’est magnifique, en effet.
    Et chut… mais l’on y retourne début septembre prochain, en camping cette fois !

    Répondre

  3. Magnifique, superbe, ça donne envie d’y aller et c’est pour bientôt aussi pour nous. Après tout, nos ancêtres ont encore leurs fantômes en ces lieux ! 6000 lacs, 5100 cours d’eau, 89% de forêts : c’est la nature à l’état pur. Nancy parle de l’Acadia National Park et c’est un endroit qu’on aimerait visiter, tout comme le parc d’état de Baxter, Moosehead lake, mais aussi faire une traversée pour voir les baleines, … oh et puis, tout plein de choses qu’on a envie de découvrir quoi ! Merci de nous faire voyager à travers ton blog, c’est un enchantement !
    PS : on a dû se croiser sur la route : vous descendiez par chez nous et nous allions sur Québec 😀 J’espère que la prochaine fois, vous vous arrêterez en Estrie (East Angus), alors, n’hésitez pas à nous envoyer un message : ça nous ferait très plaisir 😛

    Répondre

  4. je vous envie, que de belles ballades, merci de nous faire rever, continuez à profiter de chaque moment de liberté pour vous évader, j’adore…

    Répondre

  5. Bonjour,

    J’ai comme un doute à quelques semaines de partir à mon tour visiter le Maine: faut-il un visa pour s’y rendre pour des vacances quand on est français vivant au Québec avec un visa de résident permanent ?

    Merci d’avance!

    Répondre

  6. Bonjour Odile,

    Non, pas besoin de visa pour aller aux États-Unis. En fait, quand tu passes la douane, tu payes 6 $ pour un « visa » de touriste qui est valable trois mois. Au retour, soit tu le rends (papier vert) au douanier canadien, soit tu le gardes si tu comptes retourner aux États-Unis dans les trois mois.
    En revanche, il faut faire une demande d’ESTA (visa spécial) si tu te rends aux États-Unis par avion. Et ne pas oublier la carte de résident permanent !

    Bon séjour dans ce magnifique État !

    Répondre

  7. Nous venons de découvrir votre blog, merci pour ce super article. Il nous a beaucoup aidé pour notre site 😉

    Répondre

    1. Merci à vous. Je viens de jeter un oeil à votre site, il est magnifique. Cependant, le festival du homard du Maine n’est pas à Camden mais à Rockland. 😉
      @+

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *