Beacon Hill, Boston, Massachusetts (États-Unis)

Après Harvard, nous terminons notre week-end à Boston dans l’un des quartiers les plus fameux de la ville, à savoir Beacon Hill.

Situé entre les quartiers de Downtown et Back Bay, il jouxte le Boston Common et la Charles River.

C’est un quartier résidentiel huppé mais peu peuplé ; à peine 9 000 personnes y vivent.

L’une des particularités de Beacon Hill est sa grande concentration de cottages et maisons en briques de style victorien, ce qui nous rappelle pourquoi cette région des États-Unis s’appelle la Nouvelle-Angleterre !

Les rues sont étroites et la plupart des maisons sont soignées et disposent de très belles portes d’entrée.

 

Autre spécificité du quartier : son éclairage, à l’aide de lanternes à gaz. C’est de là qu’il tire son nom (beacon signifiant lanterne).

La fameuse Acorn Street. Pour emprunter cette rue, mieux vaut ne pas avoir une voiture de taille « américaine » ! Et des roues bien larges sont recommandées.

J’imagine bien le prix des maisons dans cette rue…

Quel calme ! Cela doit être agréable d’être riche, non ?

D’autres belles bâtisses.

J’adore cette porte, avec son homard doré en guise de heurtoir !

Au détour d’une rue, nous tombons sur ça. Assurément, des gens bien…

Une belle cour intérieure.

Beacon Hill regorge de ruelles étroites comme celles-ci, où se perdre est presque recommandé.

La Charles Street Meeting House.

Nous nous rapprochons de la Charles River. Voici la Hill House, sorte de maison de quartier.

La Church of the Advent, une église paroissiale épiscopale.

Nous quittons Beacon Hill. À 10 minutes de marche vers le nord, nous terminons notre journée (ou plutôt matinée) au Liberty Hotel.

Pourquoi un hôtel, me direz-vous ? Eh bien parce que cet hôtel est une ancienne prison, à savoir la Charles Street Jail, ce qui en fait un lieu singulier.

On peut le visiter librement, même si l’on n’est pas client de l’hôtel.

Sympa, non ?

Le bar, pour terminer.

Voilà pour Boston et ses environs ! Comme nous nous y attendions, c’est une très belle ville, chargée d’histoire et de vieilles pierres. Si l’on pouvait s’installer aux États-Unis, Boston serait en tête de liste des villes que nous privilégierions. Elle rassemble tout ce qui est important pour nous : la beauté de la ville, la proximité de l’océan ou de la mer et des montagnes, un climat intéressant, un aéroport important, etc.

Mais en attendant, il est l’heure de rentrer à Québec, et une longue route nous attend !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *