Harvard, Cambridge, Massachusetts (États-Unis)

Harvard. À lui seul, ce nom est mythique. Située à Cambridge, dans la banlieue de Boston, Harvard est la plus ancienne université américaine (1636).

Elle fait partie de l’Ivy League, un groupement des 8 plus prestigieuses universités privées du nord-est des États-Unis. Les plus connues sont celles de Yale, Columbia, Princeton et, bien sûr, Harvard. Sept de ces universités ont été fondées par les Britanniques, avant l’indépendance du pays (1776).

Outre la sélection à l’entrée, liée normalement aux seuls résultats scolaires et compétences académiques [je passe sur les dérives de la discrimination dite positive — lire ici ou ], les frais de scolarité sont tout bonnement ahurissants. Pour l’année scolaire 2018/2019, ils s’élèveront à plus de 70 000 $… tout compris !

Bref, Harvard, c’est pour les riches. Ou pour les gagnants de la discrimination « positive ».

De notre logement, nous ne sommes qu’à un quart d’heure à pied du campus. Par ailleurs, la ville de Cambridge est très agréable.

Le Memorial Hall, une merveille d’architecture néo-gothique (1870-1877).

Si le campus est libre d’accès, seuls les étudiants peuvent entrer dans les bâtiments de l’université. Tout est sécurisé à l’aide de cartes magnétiques. Néanmoins, je suis parvenu à jeter un œil à l’intérieur de ce superbe édifice. Ambiance Harry Potter garantie !

Bien souvent, on ne sait même pas si l’on se trouve sur le campus ou non. C’est une véritable petite ville, comme toutes les grandes universités américaines. Et c’est autrement plus accueillant que les universités françaises !

Différentes entrées.

La bibliothèque Widener, où 3,5 millions de livres sont entreposés sur 92 km d’étagères ! Elle porte le nom d’un étudiant diplômé d’Harvard et grand collectionneur de livres. Il décéda en 1912, lors du naufrage du Titanic. Sa mère, seule survivante de la famille, fit un don de 2 millions $ à l’université pour construire une bibliothèque, qui portera le nom de son fils.

Juste à côté, on trouve la Harvard Memorial Church.

Divers bâtiments où sont donnés les cours. Pas dégueulasse, hein ?

Une petite pause au Harvard Yard ?

C’est vraiment superbe. Ça donnerait presque envie de retourner à l’école…

La police de l’université. J’ai le sentiment que cela doit être relativement tranquille…

D’autres bâtiments.

La statue de John Harvard, premier donateur bienfaiteur de l’université. Celle-ci sera rebaptisée en son honneur en 1639.

Le Lehman Hall.

Un dernier bâtiment.

Le campus est réellement magnifique, et Cambridge est une ville très agréable. Les abords immédiats de l’université regorgent de bons restaurants, de bars, de boutiques de livres ou de souvenirs à l’effigie de Harvard. Je vous dis, cela donnerait presque envie d’y étudier !

Un commentaire


  1. Unique. C’est ce qu’on aime des US of A.
    Il faut dire qu’à sa fondation en 1636, le “College” ne comptait que 9 étudiants et 1 professeur 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *