La côte sud du Maine (États-Unis)

Il s’est passé six mois depuis notre premier séjour dans le Maine, et disons que c’est presque trop !

Alors, long week-end de Pâques oblige (quatre jours pour moi, trois pour Madame), direction la Nouvelle-Angleterre et plus particulièrement, la côte sud du Maine, près de la frontière avec le New Hampshire, aux États-Unis.

Départ vendredi matin de Québec donc, arrivée à Ogunquit – notre point de chute – vers 15 h 30, après plusieurs arrêts (dont les « fameuses » douanes américaines…) et un peu plus de 500 km.

Comme prévu, le temps est magnifique, et notre chambre nous attend au B&B Distant Sands, dont voici quelques photos.

Puis direction la plage, histoire de se dégourdir un peu les jambes et respirer l’air marin. Le fond de l’air est frais, le vent venant de l’océan. Ce dernier étant encore très froid à cette époque de l’année (autour de 5/6 °C), il ne peut pas faire très chaud. À noter d’ailleurs qu’il ne dépasse que très rarement les 20 °C en été… On n’est pas en Floride !

Nous filons ensuite vers le village d’Ogunquit.

Le soir, un bon repas au restaurant Angelina’s : pâtes au homard, pétoncles et clams pour moi, pâtes aux aubergines et parmesan pour Madame. Et puis on est tombés comme des mouches… surtout moi !

*****

Lendemain matin, petit-déjeuner de roi… voyez plutôt !

Le ventre bien plein, nous allons faire le tour des plages du secteur, à commencer par celle d’Ogunquit, le tout par une température bien plus agréable pour la saison.

Et quel temps !

Nous poussons jusqu’à Perkins Cove, à pied par la côte rocheuse.

Les belles américaines sont là…

Mais ça, je ne m’en lasse pas…

Puis direction Kennebunkport, connue notamment pour accueillir la résidence secondaire de George W. Bush…

Nous continuons vers le nord, avec Old Orchard Beach, le lieu de ralliement (en été) de beaucoup de Québécois. On a compris pourquoi ! Je ne rentrerai pas dans les détails, mais je sais maintenant pourquoi beaucoup vont là-bas et pourquoi nous, nous n’irons plus… Le pire du Maine, c’est ici !

Seule la plage est belle et très longue (10 km environ).

Le reste de la ville est à oublier…

En allant faire quelques courses à Ogunquit, nous « tombons » sur cette belle camionnette d’époque.

Le soir venu, un autre bon resto recommandé par Tiffany, une Américaine qui loge au même B&B que nous. Un homard de deux livres (910 g) pour moi et un d’une livre et demi (680 g) pour Madame, avec une bonne bière blanche. Les vacances, quoi !

*****

En ce dimanche estival (on atteindra les 25 °C – ce qui est absolument incroyable début avril !), nous filons vers le sud, direction la magnifique plage de York Beach.

Puis une courte halte-déjeuner à Portsmouth, première ville du New Hampshire, l’État voisin. Ce pont marque la frontière.

Puis vient l’heure de rentrer au bercail, la route étant longue jusqu’à Québec…

Vers 18 h 30, en arrivant à Jackman, dernière bourgade de pêcheurs/chasseurs avant la frontière canadienne, nous nous arrêtons prendre deux ou trois photos d’un lac encore entièrement gelé (nous sommes à 500 m d’altitude environ, dans les régions montagneuses du Maine).

Puis qui voit-on, sur le bord de la route ?

Eh bien le premier orignal de Stéphanie ; moi, j’en avais déjà vu au parc national de la Jacques-Cartier, en mai dernier.

Voilà, le week-end se termine – après 1 235 km quand même ! Le temps de dire au revoir au Maine ; le temps de dire que ce fut magnifique, avec un temps exceptionnel pour la saison ; le temps de dire que tous les Américains que nous avons rencontrés étaient charmants ; qu’il est si agréable de conduire aux États-Unis (ce qui n’est absolument pas le cas au Québec, on voit la différence !), et que cette côte sud du Maine, encore très sauvage par endroits, est très bien préservée. Et que l’on s’y sent bien.

À titre d’information, voici les secteurs que nous avons visités durant ces trois jours.

3 commentaires


  1. Belles photos!

    Vous êtes vraiment chanceux pour les orignaux… J’aimerais en voir d’aussi près!!!

    Répondre

  2. Aaaah le Maine, quelle beauté… J’y retourne une petite semaine, mais dans le Nord, du côté de Bar Harbor, dans quelques jours. En espérant que le temps soit aussi clément que celui que vous avez eu! Je ne suis jamais populaire auprès de mes collègues en disant ça, mais quel bonheur, les États-Unis 😉

    Répondre

  3. On adore le Maine nous aussi… et les États-Unis en général.
    Les Québécois sont marrants ; ils aiment bien descendre les Ricains mais les copient sur tout… trop drôle. Enfin, on n’est pas à une absurdité près ici.
    Sinon, on a été à Bar Harbor en septembre dernier, c’est magnifique (voir les photos).
    A+

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *