L’Empire State Building, New York, New York (États-Unis)

Avant-dernier jour dans cette ville formidable ! La chaleur et le soleil sont revenus en force.

Aujourd’hui, le programme est chargé… En voici un aperçu.

Hormis la section – un peu longue 😀 – entre la 86e Rue et le pont de Brooklyn, nous avons tout fait à pied !

Nous commençons donc par le gratte-ciel le plus connu de la ville de New York, j’ai nommé l’Empire State Building.

Pas très vaillants, nous n’arrivons qu’à 9 h 30, se disant qu’il est déjà (trop) tard pour éviter la foule…

Que nenni ! Aussi incroyable que cela puisse être, il n’y a quasiment personne ! Le très (!) long parcours pour atteindre l’ascenseur est désert…

Nous arrivons au 86e étage en moins de deux. Il y a une belle exposition sur la construction de cet édifice mythique, achevé en 1931, après seulement 401 jours de travaux. Pour l’époque, ce fut une sacrée prouesse !

Le gratte-ciel compte 102 étages et culmine à 381 m (443,2 m avec l’antenne). C’est évidemment l’un des plus hauts du pays.

Évidemment, il y a l’inévitable clin d’œil à King Kong (désolé pour les reflets) ! 😀

Voici donc différentes vues du 86e étage.

Comme dirait Marielle, ça éclabousse !

Vers l’ouest…

Vers le nord…

Vers le nord-est…

Vers le sud-est…

Vers le sud…

Et vers le bas…

En un mot : grandiose !

À noter qu’il est possible de monter au 102e et dernier étage, moyennant un supplément de 17 $. Sur ce coup, on a passé notre tour.

À toutes fins utiles, je rappelle que l’accès à l’Empire State Building est compris dans le New York City Pass – mais jusqu’au 86e étage seulement.

En bonus, et parce que je l’ai manqué à la montée, voici la descente en ascenseur. On ne sent rien…

La suite de la journée ici.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Maman dit :

    Vraiment magnifique, grandiose, je suis ravie de visiter NY, les photos sont très belles et bien commentées. J’attends le prochain épisode avec impatience. Bisous.

  2. Serge dit :

    Quand on voit cette ville magnifique, ces architectures remarquables, cette propension à toutes les formes d’art, cette attachement historique à la démocratie, on se demande où sont ces Américains qui s’apprêtent à voter pour Trump.
    Il est vrai que Clinton rivalise de casseroles avec votre Sarkozy…
    Quand même désolant de voir si piètre qualité de candidats à la fonction la plus importante de notre planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Alert: Contenu protégé !