Muséum américain d’histoire naturelle, New York, New York (États-Unis)

Après avoir traversé une petite partie de Central Park, nous ressortons à hauteur de la 81e Rue, face au muséum américain d’histoire naturelle.

Nous sommes un peu avance, celui-ci n’ouvrant qu’à 10 heures. Ceci dit, il y a déjà du monde qui attend !

S’il y a un musée à voir à New York, c’est bien celui-là ! Ouvert en 1877, il propose plus de 32 millions de spécimens de plantes, animaux, humains, minéraux, fossiles et j’en passe.

C’est ici que nous activons notre New York City Pass, un pass qui permet d’économiser pas mal d’argent (jusqu’à 40 %) sur différentes « attractions » – je n’aime pas le mot – de la ville. L’attente au guichet est quasi nulle ; nous nous empressons d’aller découvrir les merveilles de ce véritable mythe américain.

Mythe… et labyrinthe – sur six étages !

Bon, évidemment, je ne vais pas mettre toutes les photos que j’ai prises. il y en a bien trop ! Il vous faudra venir… 😉

Voici donc une petite sélection.

Le muséum ressemble à ça : six étages, une multitude de couloirs et galeries ; bref, c’est très facile de s’y perdre !

Tout est magnifique et la conservation est remarquable. On est sans cesse émerveillé.

Je me suis fait une réflexion, déjà bien ancrée en moi, à savoir que, oui, nous sommes tous différents : êtres humains, animaux, plantes, etc.

Bon, cela va à l’encontre de la pensée dominante aujourd’hui, mais c’est pourtant une réalité assez difficile à contester. De tous temps, les Hommes ou les animaux n’ont jamais été tous faits pour vivre ensemble.

L’Histoire le démontre chaque jour, depuis la nuit des temps. Et le mélange, le métissage, que beaucoup glorifient aujourd’hui, c’est justement la mort des espèces, des ethnies ou des races.

Cette digression étant faite, voici un petit bonus, en l’espèce – sans jeu de mots – de l’étage des dinosaures.

Finalement, nous sommes restés dans le muséum cinq heures sur place, pause repas comprise ! Même si l’on en a vu pas mal, nous n’avons évidemment pas tout vu. Pour cela, il faudrait une semaine, surtout si l’on s’attarde sur chaque espèce. Qui sait, on reviendra peut-être ! En tout cas, je le recommande à tout le monde. Le seul point noir, ce furent les gamins, bien souvent insupportables…

La suite de la journée au prochain article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *