Asakusa & Kappabashi, Tokyo (Japon)

Nous poursuivons notre visite du quartier de Asakusa en empruntant les rues adjacentes.

Des touristes en pousse-pousse !

Une chose amusante mais très intelligente, et que l’on voit presque partout : les restaurants proposent une représentation (en plastique) de leurs plats en vitrine, appelée sampuru. Cela permet de savoir exactement ce que l’on va manger, au moins visuellement… On en trouve également dans les grandes surfaces.

Don Quijote, une chaîne de grands magasins où l’on trouve de tout, souvent à moindre prix.

On a même trouvé du bon vin… 😀

Blague à part, on trouve de très bons vins français, à peu près aux mêmes prix qu’au Québec, c’est-à-dire assez chers.

Voici notre repas de midi, pris dans un petit resto tranquille.

Le ventre bien rempli, les guiboles reposées, nous reprenons notre route. Nous continuons à arpenter les petites rues du quartier, s’arrêtant çà et là dans diverses boutiques.

C’est beau, c’est coloré, c’est le Japon !

Ne sont-elles pas magnifiques ?

Ma préférée reste tout de même celle de droite, sur cette photo…

Notre prochaine étape – incontournable – est Kappabashi (Kitchen Town), une rue entièrement dédiée à la vente d’ustensiles de cuisine en tous genres. Des dizaines et des dizaines de magasins proposant absolument tout ce qu’un chef doit avoir dans sa cuisine, du bol de riz aux machines les plus imposantes ! Une incitation au découvert…

Le chef géant qui marque l’entrée de la fameuse rue.

La Tokyo Skytree, au loin.

Bon, évidemment, le porte-monnaie n’en est pas ressorti indemne : un véritable couteau japonais, un autre, plus commun, de la marque bien connue Kyocera (fondée à Kyoto), des bols, des accessoires pour faire des maki et des onigiri, etc. Mais on était venus pour ça ! 🙂

Suite de la journée au prochain épisode… 😉

Facebooktwittergoogle_pluspinterestby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *