D’Arequipa à Cabanaconde (Pérou)

Aujourd’hui, après quatre jours passés dans la région d’Arequipa, nous prenons la route de Cabanaconde, ville de départ de notre trek de trois jours dans le canyon du Colca.

Nous partons en fin de matinée de la gare centrale d’Arequipa, en bus.

Voici le trajet, très montagneux.

À noter que les photos sont prises derrière la vitre du bus ; elles sont donc de moindre qualité.

Commençons par le mode de transport n°1 au Pérou !

Photo prise à la sortie d’Arequipa. On est loin des beaux édifices coloniaux et autres merveilles architecturales du centre historique…

Les villes péruviennes — nous le constaterons tout au long de notre voyage — sont majoritairement très pauvres et délabrées, excepté dans quelques centres-villes comme ceux d’Arequipa et Cuzco, par exemple.

Après un peu plus d’une heure de route, nous arrivons sur l’Altiplano.

Ça sent un peu la biquette dans le bus… 😀

Il y a toujours un peu d’appréhension vis-à-vis de l’altitude, et ce, même si nous sommes restés plusieurs jours à 2 500 m et sommes montés jusqu’à 4 300 m hier, dans la réserve nationale Salinas y Aguada Blanca.

Nous arrivons à Patahuasi, sorte d’aire de repos, à 4 011 m d’altitude.

À droite, la (très, très) longue route vers Cuzco ; tout droit, Chivay, la seule ville d’importance relative (5 000 habitants) avant Cabanaconde.

Toujours de superbes paysages.

De temps à autre, nous apercevons une bergère avec son troupeau de lamas ou d’alpagas. Croyez-moi, elles ont la santé !

Après avoir passé le col de Patapampa, à près de 4 900 m d’altitude (nouveau record !), nous commençons notre descente vers la ville de Chivay, située à 3 632 m d’altitude.

Hormis un léger mal de tête (normal), nous n’avons pas souffert de l’altitude.

Vu les lacets à venir, il est temps de prier…

La ville de Chivay. Le bus s’y arrêtera une bonne demi-heure.

Après Chivay, nous longeons le canyon du Colca ; le soleil se couche lentement. C’est très beau.

Finalement, après environ 250 km et six heures et demie de bus (!), contre quatre heures initialement prévues, nous arrivons à Cabanaconde à la nuit tombée.

Nous nous installons dans notre auberge, le Pachamama, et prenons notre repas et une bonne bière. La pizza au feu de bois était succulente.

Demain matin, très tôt, nous partons pour un trek de trois jours et deux nuits dans le canyon du Colca.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *