De Hilo à Kona, Big Island, Hawaï (États-Unis)

Aujourd’hui, nous traversons Big Island afin de rejoindre la ville de Kona, sur la côte ouest de l’île. En chemin, nous ferons un détour par l’observatoire du Mauna Loa.

Hilo, la grande ville de la côte est : nous n’y sommes passés qu’en coup de vent, le plus souvent pour y faire quelques courses (rappel : nous logions à Pepeekeo, à 15 minutes au nord de Hilo).

Un énorme Ficus photographié à la sortie de la ville. Malheureusement, à cause du contre-jour et du ciel blanchâtre, la photo n’est pas très bonne.

Beaucoup plus loin, un peu par hasard, nous quittons la voie rapide et nous engageons sur une toute petite route, très étroite (une seule voie dans les deux sens), qui grimpe dans la montagne.

Il n’y a personne, et heureusement : arrivés en haut, il n’y a de la place que pour 3 ou 4 voitures, pas plus.

Nous empruntons un petit sentier sur quelques dizaines de mètres ; à cette altitude (2 000 m), la végétation est bien différente.

Voyez plutôt !

Le secteur est agréable et reposant. De plus, par beau temps, comme aujourd’hui, la vue sur les environs est assez sympa.

Il est temps de rebrousser chemin et de retrouver la route 200 (Saddle Road) qui traverse l’île.

Alors que nous avions prévu d’emprunter la route qui monte au Mauna Kea (4 207 m), point culminant de l’île, ce qui devait arriver arriva : son accès est toujours bloqué par des centaines de manifestants. En effet, cela fait déjà plusieurs semaines que les Hawaïens (les vrais) s’opposent au projet de télescope géant prévu sur le sommet du volcan, considéré comme étant sacré par les autochtones de l’île.

Nous avons beau être à plus de 2 000 m d’altitude (avec le vent et le froid qui vont avec), les manifestants tiennent bon et sont ultra équipés pour rester là pendant des mois s’il le faut.

Il nous reste des paysages magnifiques, parfois lunaires.

Finalement, nous décidons d’emprunter la route menant à l’observatoire du Mauna Loa (4 170 m), l’autre sommet majeur de l’île et plus haut volcan du monde.

Là encore, cette route est assez sympathique

On devine l’observatoire, en haut à droite de la photo.

Tout d’un coup, le temps change radicalement : brouillard, pluie fine et vent. Il ne fait pas plus de 5 °C.

Il nous aura fallu près de 50 minutes pour faire les 28 km qui nous séparaient de l’observatoire (3 400 m). Malheureusement, celui-ci n’est pas ouvert au public.

D’ici, on peut faire plusieurs randonnées différentes (plutôt difficiles), mais il faut être bien équipé et préparé (il fait vraiment froid et le vent est très fort). Ce n’était de toute façon pas à l’ordre du jour. Rappelons toutefois que les distances sont en miles

Notre escapade terminée, il est temps de filer vers Kona et de prendre possession de notre dernier logement.

Peu avant d’y arriver, voici une autre preuve de la contestation qui a gagné toute l’île [on notera également que c’est le pays du pick-up…].

Voici quelques photos de notre appartement, avec tout le confort moderne.

Il est désormais 16 heures, le littoral nous appelle.

Saint Peter’s Catholic Church, une jolie petite église.

Un peu plus loin, Magic Sands Beach Park, l’une des plus belles plages de Kona. Grosses vagues cassantes jusqu’au bord.

Enfin, voici quelques photos du cœur touristique de Kona, très mignon au demeurant. Pour être honnête, je ne m’attendais pas à ça.

Les pêcheurs du soir et la côte, en direction du sud.

Une dernière vue, peu avant le coucher du soleil.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Alert: Contenu protégé !