Harajuku, Tokyo (Japon)

Ce matin, le réveil n’a pas eu besoin de sonner ; nous sommes debout très tôt, décalage horaire oblige…

Notre logement, loué sur Airbnb, est très sympa : la chambre est minuscule mais cela nous suffit largement ; les toilettes – toujours une attraction au Japon (j’y reviendrai souvent) -, la salle de bains et la cuisine, partagées, sont joliment décorées et très propres, cela va sans dire.

En parlant de la salle de bains, la partie douche est bien différente de ce que l’on connaît en France ou au Canada. D’un côté, il y a une baignoire (assez petite) et de l’autre, une partie douche. C’est finalement assez pratique et toute cette partie de la pièce est étanche ; on peut donc mettre de l’eau partout sans problème !


 

Bon, c’est pas tout ça, mais c’est l’heure de partir à l’assaut de la mégapole japonaise !

Pour ce premier jour, il fait beau et doux. Nous partons à pied en direction du quartier de Harajuku.

Première chose intéressante, dont j’étais au courant : il est interdit de fumer dans la rue (comme à Singapour).

En effet, au Japon, la rue est considérée comme un lieu public (normal) alors que les restaurants, par exemple, sont des lieux privés. De fait, chaque restaurateur décide si, oui ou non, l’on peut fumer dans son établissement. Si l’on y réfléchit deux minutes, c’est parfaitement logique.

En tout cas, ce qui frappe dès que l’on débarque au Japon, c’est la propreté des lieux. Que ce soit dans les transports en commun, les lieux publics, la rue, les toilettes, c’est absolument nickel ! Il n’y a pas un papier par terre, pas un mégot de cigarette, rien ! Disons que cela change de certains pays…

Nous passons par le quartier de Sendagaya et son école primaire. Au Japon, les enfants portent l’uniforme, ce qui est une excellente chose.

Nous arrivons ensuite dans le quartier de Harajuku, dans lequel nous nous perdons volontiers.

C’est ici que nous découvrons les fameuses crêpes ! Il y a des dizaines d’établissements de ce genre dans le secteur.

Et autant de variétés de crêpes…

Un peu plus loin, voici Takeshita-dori (dōri signifiant « rue »). C’est le repaire des jeunes Japonais branchés.

On trouve ici quantité de magasins et de… crêperies ! 😀 Mais là, c’est encore un peu tôt (9 h 15) et beaucoup sont fermés.

On y trouve également quelques nains de jardin rebelles…

Bref, c’est coloré, jeune, mais on y est passé un peu trop tôt.

Au bout de la rue, nous arrivons à la gare de Harajuku. On y trouve de belles affiches.

À Tokyo, il n’y a pas que des gratte-ciel et des grandes artères pleines de monde – loin de là ! Voyez plutôt cette petite rue, située juste à côté de la précédente. On se croirait à Neuilly…

La suite de la journée est à lire ici. 😉

4 commentaires


  1. Chouette, je pars faire un petit voyage au Japon, de belles photos joliment commentées, le top quoi ! C’est superbe, il me tarde le prochain épisode.

    Répondre

  2. Juste après la lecture de ce premier épisode, j’ai tant de choses à écrire, à commenter. Mais sur ma tablette, c’est long. Je poursuis donc ma lecture et commenterai demain.

    En tout cas, c’est fascinant !

    Répondre

  3. Me revoilà ! Encore une fois, tes photos sont magnifiques. Nous y sommes presque 😉

    Par quoi commencer ?!? La propreté ? Même dans les photos de Stef, c’est ce qui je crois m’avait fascinée. La propreté nickel des toilettes, dans les rues, partout ! Dire qu’il y a là un monde fou, mais que tout le monde respecte l’autre et son environnement.

    Les fameux chats porte-bonheur … il y en a beaucoup ici aussi, dans les magasins asiatiques ou les 1 $ (où rien ne coûte 1 $ désormais).

    Mais ces crêpes, c’est incroyable ! On dirait des pointes de pizza et elles sont toutes plus belles les unes que les autres. Est-ce qu’elles sont toutes sucrées ?

    J’ai bien ri en voyant la petite fille en robe traditionnelle… avec des Clog roses aux pieds 😉

    En tout cas, vous deviez avoir des yeux tout le tour de la tête tellement il y a de variété partout.

    Répondre

    1. Oui, la propreté m’a impressionné. Le civisme également. Sur ces points, quelle belle société…
      Les crêpes, il y en a aussi des salées – je crois -, mais elles sont essentiellement sucrées.
      Oui, on a les yeux qui se posent partout !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *