Martha’s Vineyard, Massachusetts (États-Unis) – Jours 3 & 4

Aujourd’hui dimanche, c’est le dernier jour plein sur Martha’s Vineyard. Eh oui, lundi a beau être férié, il y a plus de 800 km à faire pour rentrer…

Ce matin, nous reprenons les vélos mais, cette fois, nous les embarquons sur le bus qui nous amènera dans la très chic Edgartown, dans le sud-est de l’île. Un haut lieu de la bourgeoisie new-yorkaise et bostonienne en été (Obama, entre autres, y passe ses vacances).

Le port est à l’image de la météo : magnifique.

IMG_1374

IMG_1382

IMG_1385

Edgartown, c’est le raffinement de la Nouvelle-Angleterre sans le côté m’as-tu-vu de la Côte d’Azur… C’est chic, mais décontracté. Quasiment toutes les maisons sont blanches et rappellent le passé colonial anglais (style victorien).

IMG_1421

IMG_1423

IMG_1375

IMG_1380

IMG_1379

IMG_1388

En fin de matinée, après avoir erré dans les belles petites rues de la ville, nous nous rendons jusqu’au phare.

IMG_1395

IMG_1394

Et pour le repas de midi, on se pose sur la terrasse du port, face à la mer. Ça tape et ça vente !

IMG_1384

IMG_1397

Puis nous prenons le ferry (6 $/personne avec le vélo, aller-retour) afin de rejoindre l’île de Chappaquiddick. La traversée doit durer… une minute ! 😀

IMG_1398

Et là, c’est la tranquillité absolue, avec des paysages qui, un peu comme à Cape Cod, rappellent les Landes, en France. Du sable et des pins. Et du soleil.

IMG_1399

IMG_1402

IMG_1401

IMG_1403

Après 7 km de vélo (quasiment plats), la route devient une piste ensablée et nous devons terminer à pied, sur quelques centaines de mètres.

IMG_1404

IMG_1405

L’accès à la plage est payant (plutôt rare aux États-Unis), afin, essentiellement, de protéger les écosystèmes. Le prix est de 5 $ pour la journée (gratuit pour les moins de 15 ans).

Nous posons les vélos (toujours sans cadenas…) et partons à l’assaut des dunes !

IMG_1407

Un peu comme à Daytona Beach, en Floride, certains sont venus en voiture (4×4 nécessaire), amenant leur « maison » avec eux : matériel de pêche, parasol, chaises pliantes et tout le kit du bon campeur, barbecue inclus.

Je ne tente pas la baignade car il est indiqué que les courants sont très puissants, et cela se voit ! Je me contente d’aller nager dans le petit bras de mer situé entre les deux bancs de sable (sur la droite, ci-dessous). L’eau est très bonne.

Sur le chemin du retour, juste avant de prendre le ferry, nous nous arrêtons pour emprunter ce petit ponton de bois. Joli, non ?

De retour à Edgartown, nous flânons – oui, ici ce n’est pas interdit (…) – dans les petites rues de la ville. Les boutiques sont… comment dire ? luxueuses ! Du genre de celles que l’on trouve à Naples (Floride) ou sur la 5e Avenue de New York.

Et si vous avez aimé le coin et cherchez une résidence secondaire – voire principale -, j’ai sélectionné celle-ci pour vous (désolé pour la qualité médiocre de la photo).

IMG_1422

Retour en bus vers Vineyard Haven, loin des paillettes. Nous retrouvons notre chez-nous, le temps d’un week-end. En tout cas, on s’y est cru, chez nous. La propriétaire n’a quasiment jamais été là. On a pu cuisiner, prendre des douches extérieures (très répandues par ici), bref, profiter de la maison comme si c’était la nôtre. Un régal.

La dernière soirée, nous la passons à Oak Bluffs, où nous étions le premier jour. Un bon resto sur le port, une bonne bière, de la bonne musique. Les vacances, quoi.

*****

Lundi, jour du retour…

Nous prenons le ferry de midi mais ce n’est pas du tout le même qu’à l’aller. Là, ça ressemble à La Croisière s’amuse ! Un gros bateau qui peut embarquer je ne sais combien de voitures et de passagers. L’embarquement est d’ailleurs bien plus long. Et comme par hasard, ceux qui ont des vélos entrent les derniers ! Bon, ce n’est pas bien grave, on partira tous en même temps… 😉

Allez, voici quelques vues, sans le vent qui soufflait très fort !

IMG_1424

IMG_1425

IMG_1426

La suite, on la connaît : retour au parking dans un bus spécial pour vélos (à l’intérieur, une trentaine de vélos accrochés comme des écharpes à des porte-manteaux !), paiement des frais de parking (60 $ pour 4 jours ; aïe !), bouchons jusqu’à Boston, sous le cagnard (33 °C ce jour-là !), et 8 heures de route jusqu’à la maison…

Mais bon, encore une fois, ça valait le coup ; vous ne croyez pas ?! 🙂

5 commentaires


  1. Beau récit de voyage, je suis sortie de Toulouse pendant quelques minutes ! toujours de très belles photos ! Au plaisir de te relire bientôt ! Bises

    Répondre

  2. Très beaux paysages et très belles photos. Bravo mon Titi. À bientôt.

    Répondre

  3. Finalement, je me demande si ce n’est pas à Edgartown que nous étions allés. C’est là que le ferry repart? Nous étions avec un couple d’amis et nous n’étions pas allés plus loin que le port et avions un peu marché dans les rues autour. Justement, des maisons blanches aux volets noirs. Beau, propre, chic mais pas ostentatoire du tout.

    Au fait, ils n’ont pas de boîtes postales communautaires encore??? 😉

    Répondre

    1. Les ferries partent d’Edgartown et de Vineyard Haven. Nous sommes partis et arrivés par VH. Non, pas de boîtes aux lettres communes encore… 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *