New York, New York (États-Unis) – Jour 3 (suite)

Suite de notre troisième journée à New York.

Le ferry nous ramène à Battery Park à l’heure du goûter (16 h). 😀

Encore un bel exemple de mélange architectural improbable…

Étant donné que nos pieds et notre dos commencent légèrement à nous faire mal – suite aux très nombreux kilomètres déjà parcourus –, nous prenons le métro jusqu’à la station de City Hall.

C’est propre, ça sent bon (ou du moins ça ne pue pas comme à Paris…), mais il fait toujours incroyablement chaud !

Le City Hall (hôtel de ville), majestueux…

En bas, à gauche, on devine l’inscription « New Amsterdam », l’ancien nom de New York !

Un tout autre style !

Le magnifique palais de justice.

Deux rues plus loin, ça y est, nous y sommes : Chinatown !

Là, on entre dans un autre monde… Une ville dans la ville.

C’est la beauté – ou non, chacun a son avis là-dessus – du communautarisme à la sauce nord-américaine.

Mais contrairement à ce que l’on veut faire croire, et notamment en France, les communautés ne se mélangent quasiment pas. Elles se côtoient, souvent très bien, parfois très mal, mais ça s’arrête là. Le fameux melting-pot américain, c’est du flan !

La preuve en images, avec ce qui serait absolument impossible en France (ça ne va pas dans le bon sens), à savoir une carte répertoriant les origines ethniques (Blancs, Noirs, Asiatiques, Latinos, autres) de tous les habitants du pays, ville par ville.

Voici le résultat pour la ville de New York… Je vous laisse juger par vous-mêmes. 😉

Mais revenons à Chinatown ! Personnellement, j’aime bien les quartiers chinois. Nous aimons l’Asie d’une manière générale.

Les fameux escaliers extérieurs ! Il y en a aussi au Québec, plus à Montréal qu’à Québec d’ailleurs, mais c’est plus marqué à New York.

Les spécialités chinoises, toujours aussi… exotiques !

On trouve également des poissonneries très bien achalandées, avec des prix très corrects.

En tout cas, le quartier est très vivant, et très étendu.

Bon, on ne riz rit pas…

Accolé à Chinatown, nous entrons maintenant dans le quartier italien historique de New York, j’ai nommé Little Italy.

Je dis « historique » car Little Italy est le premier quartier où se sont regroupés les premiers immigrants italiens. Mais, aujourd’hui, la communauté italienne s’est éparpillée un peu partout dans la ville et Little Italy n’a plus le poids qu’elle avait au début du siècle dernier. Disons qu’on est loin de l’époque du Parrain. D’ailleurs, Chinatown grignote toujours un peu plus de terrain…

Nous sommes samedi et les rues du quartier sont fermées à la circulation. Il y a beaucoup de monde.

Mulberry Street, le coeur de Little Italy. Restaurants en pagaille et épiceries fines à faire pâlir n’importe quel amateur de bonne cuisine italienne…

Nous poursuivons vers le nord, entre les quartiers de Nolita (North of Little Italy) et East Village.

L’architecture est toujours aussi étonnante !

Un classique des rues américaines…

Le soir, nous retournons à Little Italy pour dîner. On met une bonne demi-heure à choisir, sans grande conviction, le restaurant qui nous paraît être le moins attrape-touristes. Le repas est correct, sans plus, mais l’ambiance est sympathique, dans cette chaude soirée d’été.

La suite, ce sera demain !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestby feather

2 commentaires


  1. Les escaliers extérieurs de New-York sont des escaliers de secours. À ma connaissance il y a dans chacun des buildings, un escalier intérieur pour usage quotidien.
    Au Québec, et particulièrement à Montréal, les escaliers extérieurs existent pour éviter de prendre de l’espace à l’intérieur des logements. Ce qui a pour résultat des espaces intérieurs moins petits. On rencontre ces escaliers surtout dans les quartiers populaires.
    Belle visite Ty,
    Je continue….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *