La tour de Kyoto (Japon)

Après notre éreintante mais magnifique journée dans les collines de Takao, nous passons la soirée près de la gare de Kyoto – comme d’habitude ! La tour de Kyoto, tel un phare dans la nuit, est sur notre liste.

Avant ça, nous nous baladons autour de la gare, dans les rues animées du quartier. C’est très vivant, très agréable.

Toujours ces références à la France, un pays cher aux yeux de beaucoup de Japonais.

L’un des nombreux grands magasins de la ville.

Comme à Tokyo, on découvre parfois de petits passages entre deux rues…

Oui, on peut le dire ! Mais comment pourrait-il en être autrement ?

La voilà, la fameuse tour de Kyoto, haute de 131 m.

Imaginez que c’est le plus haut monument de l’ancienne capitale ! Cela en dit long sur le caractère très horizontal de la ville. D’ailleurs, la tour de Kyoto n’a pas que des adeptes, loin de là même.

L’entrée est assez chère (770 ¥), mais la vue est magnifique, de jour comme de nuit. La tour fut inaugurée en 1964, peu après les JO de Tokyo.

Voici quelques photos prises de l’observatoire, situé à 100 m d’altitude.

La gare, véritable poumon de la ville.

À noter que des jumelles sont mises à disposition tout autour de l’observatoire (à 360°). Elles grossissent tellement que l’on peut voir ce qu’il y a dans les assiettes des clients des restaurants situés dans la gare ! On peut aussi jouer aux voyeurs, en observant ce qui se passe dans les appartements. Tout le monde le fait…

En tout et pour tout, nous y sommes restés une bonne heure. Les lumières de la ville et la bonne ambiance y étaient pour beaucoup. 😉

Nous terminons la soirée dans un petit restaurant du coin, en dégustant un okonomiyaki, plat japonais que nous avions découvert à Osaka.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *