Onomea Trail, Big Island, Hawaï (États-Unis)

Aujourd’hui, nous changeons d’île ! En effet, après six jours à Kauai, nous partons pour Big Island [ou Hawaï], surnom donné à la plus grande des huit îles principales afin de faire la distinction entre l’île et l’archipel (ou l’État) du même nom.

Tout d’abord, nous rejoignons l’aéroport de Lihue, le seul de l’île, à 40 km de Waimea. Nous restituons notre voiture de location sans aucun problème.

Nous prenons un vol Lihue-Kona avec Hawaiian Airlines, lequel dure 45 minutes. Très belles vues d’en haut et bon service à bord.

Voici l’aéroport de Kona, sur la côte ouest de Big Island (la plus sèche). Il a la particularité d’être en partie à ciel ouvert, ce qui n’est pas commun.

Nous récupérons notre seconde voiture de location et, là, c’est le drame : si nous avions payé environ 450 CAD pour six jours à Kauai, ici, ils nous demandent la modique somme de 1 600 CAD pour huit jours ! Pour une voiture tout à fait classique (un petit SUV). Le problème, c’est que ce n’est pas du tout le prix qui était prévu (autour de 700 à 800 CAD si je me souviens bien) et que la location de voiture aux États-Unis est très complexe, notamment à cause des multiples assurances qu’il faut prendre. Bref, on signe et on s’en va, mais je suis fou de rage…

De Kona, il nous faut rejoindre la côte est, et plus précisément la ville de Pepeekeo, à environ 10 km au nord de Hilo, l’autre ville d’importance de l’île. Nous y resterons quatre jours, avant de terminer notre séjour à Kona et sur la côte ouest de l’île.

Nous prenons la route la plus au nord.

Pas de photos de la route mais la partie entre Kona et Kawaihae est vraiment magnifique. C’est très sec et les nombreuses coulées de lave qui descendent jusque sur la côte rendent les paysages lunaires. Nous aurons le temps d’y revenir durant ces prochains jours.

Voici deux cartes de la pluviométrie des différentes îles de l’archipel d’Hawaï. Un rappel : le climat d’Hawaï, cela n’existe pas… 😉

Après une pause repas et la longue route vers la côte est, nous arrivons à Pepeekeo en milieu d’après-midi. C’est ici que nous dormirons pour les quatre prochaines nuits.

Les derniers hectomètres qui mènent à notre logement sont dignes de Jurassic Park !

Voici le logement en question : une chambre toute simple et tout le reste de la maison partagé avec les autres chambres. Absolument parfait.

Les extérieurs sont pas mal non plus, complètement au calme, et la vue n’est pas dégueulasse.

Avant que la nuit tombe, nous partons nous balader sur la côte, légèrement au sud de Pepeekeo.

Voici Onomea Trail.

La végétation est complètement différente de celle de la côte ouest, où nous avons atterri ce matin. On voit bien que nous sommes sur la côte la plus pluvieuse de l’île, comme l’est la côte nord de l’île de Kauai (voir cartes plus haut).

Chose moins agréable, c’est la première fois depuis notre arrivée à Hawaï que nous sommes embêtés par les moustiques ! Évidemment, ils se jettent tous sur Stéphanie ; moi, je suis plutôt épargné.

Il faut « traverser » cette espèce de marécage.

On trouve ici de magnifiques plantes et fleurs tropicales.

Une belle petite plage bien tranquille…

Nous montons sur les rochers afin d’admirer la vue.

Un dernier zeste de végétation tropicale…

Nous terminons la journée par une petite trempette à Honoli’i Beach, située non loin de là.

Voici notre itinéraire du jour : long et fatigant, mais toujours aussi beau !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Alert: Contenu protégé !