Hawaï Volcanoes National Park, Big Island, Hawaï (États-Unis) – 1re partie

Aujourd’hui, nous partons pour l’un des sites touristiques les plus fréquentés et les plus intéressants de l’île, à savoir le Hawaï Volcanoes National Park.

La route monte en pente douce et régulière depuis la côte pour arriver à 1 200 m d’altitude au Kilauea Visitor Center.

Nous commençons notre visite par le Crater Rim Trail, lequel surplombe le Kilauea Crater, l’un des volcans les plus actifs au monde.

Il fait bon — environ 22 °C —, mais le vent souffle assez fort et le rayonnement solaire est très puissant. Il faut se protéger du soleil.

Beaucoup de sentiers sont fermés à la suite des récentes éruptions volcaniques.

Évidemment, à cette altitude, la végétation est très différente de celle de la côte.

Ici, on devine, dans les anfractuosités des rochers, les échappements de gaz toxiques.

Le cratère de la bête !

Zoom sur la lave durcie par le temps.

C’est tout de même magnifique et impressionnant.

Si l’on regarde derrière nous, grosso modo vers le nord-ouest, on aperçoit le Mauna Loa, 2e plus haut sommet de l’île (4 170 m) et plus haut volcan du monde (17 km au-dessus de sa base, dans les profondeurs de l’océan Pacifique).

Après ça, nous traversons la route pour rejoindre le Sulfur Banks Trail.

Il y règne une forte odeur de soufre et de gaz d’une manière générale, et pour cause !

Une courte vidéo qui témoigne de l’ambiance volcanique…

Pour des questions de sécurité, le sentier se poursuit sur un ponton.

Les couleurs sont magnifiques, et l’odeur et la chaleur qui se dégagent des cheminées de vapeur sont très fortes.

Non, on ne s’aventure pas en dehors du sentier…

Une dernière photo, prise de l’extrémité est du sentier, avec le Mauna Loa au loin.

Le sentier se termine en forêt et donc à l’ombre, ce qui n’est pas plus mal, car le rayonnement solaire est vraiment très puissant.

Juste à côté de l’accueil du parc, on trouve ceci. Original !

Il est 12 h 30, l’heure de manger. Pour des questions pratiques, nous dînons dans le seul restaurant du parc, le Volcano House, qui est également un hôtel. C’est plutôt bon, copieux (comme toujours aux États-Unis) et les prix sont raisonnables.

Une fois repus, nous repartons à l’assaut du Kilauea. Cette fois, nous allons descendre dans le Kilauea Iki Crater en suivant le Kilauea Iki Trail.

Pour commencer, il nous faut suivre le même sentier que ce matin (Crater Rim Trail), mais dans l’autre sens.

Voici le cratère dans lequel nous allons descendre.

Très impressionnant !

Après un quart d’heure de marche, nous arrivons au Kilauea Iki Trail et amorçons la descente vers le cratère.

J’adore cette photo : un cratère, lieu de désolation, entouré par une végétation tropicale abondante. Tout un contraste.

Vingt minutes de descente plus tard, nous arrivons au Kilauea Iki Crater, à environ 1 085 m d’altitude. Spectaculaire !

Un peu partout, on voit les stigmates des précédentes éruptions : le sol s’est soulevé en de multiples endroits et plus rien ne pousse, hormis quelques arbustes relativement rares.

Nous continuons tout droit, vers l’autre extrémité du cratère.

Et c’est tout pour cette première partie. Dans la seconde, direction l’océan pour des paysages tout aussi spectaculaires !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Alert: Contenu protégé !