De Lytton à Ashcroft, Colombie-Britannique (Canada)

Après Birkenhead Lake Provincial Park, il était prévu que nous fassions une belle randonnée de 4 jours et 3 nuits (en camping rustique) à Stein Valley Provincial Park, tout près de Lytton. Malheureusement, pour les raisons que l’on connaît (Covid-19), ce parc est resté fermé. Il a donc fallu improviser un plan B, lequel fut de passer quelques jours à Summerland, dans l’Okanagan. Avant de rejoindre les rives de l’Okanagan, voici donc quelques photos des environs de la Thompson River, entre Lytton et Ashcroft, l’un des secteurs les plus chauds du pays en été (il y fait 40 °C quasiment chaque année).

Le canyon du Fraser, au nord de Lytton. C’est majestueux, même si la photo ne rend pas [à contre-jour et ciel blanchâtre]. Sur la route entre Lillooet et Lytton, et même après, on peut voir les marques des nombreux feux de forêt qui ont sévi au cours des dernières années.

Un peu plus loin, des mouflons canadiens (bighorn sheep) traversant la route…

Quelques km au nord-est de Lytton, voici Skihist Provincial Park, un joli petit parc où pique-niquer, avec une belle vue sur le canyon de la Thompson River.

Au Canada, les trains sont connus pour être très longs. Celui-ci comptait plus de 140 wagons, et il y a plus long…

Nous poursuivons notre route vers le nord et arrivons dans le secteur de Spences Bridge. Ici, c’est la steppe qui domine ; le climat est très sec (moins de 300 mm par an), bien froid l’hiver et très chaud l’été.

Spences Bridge est un petit village d’une centaine d’habitants à peine, majoritairement autochtones.

Voici l’église de la communauté autochtone Nlak’pamux, aujourd’hui fermée.

The Inn at Spences Bridge, un hôtel historique du village (1862).

L’endroit où se trouvait l’ancien pont construit à l’époque de la ruée vers l’or (1863). Il fut démantelé en 2015.

Encore un peu plus au nord, nous arrivons dans le village d’Ashcroft, où le climat est à la limite de l’aridité (désert). Il y tombe à peine plus de 200 mm par an et les 40 °C y sont atteints presque tous les étés.

Ashcroft possède de jolis bâtiments historiques datant de la fin du XIXe siècle pour la plupart. L’ambiance Far West est bien présente. D’ailleurs, plusieurs séries télé et films ont été tournés dans le secteur.

Les rues du village sont désertes ; nous avons donc tout le temps d’admirer les belles façades des bâtiments de l’époque.

Bon, c’est très joli, il y règne une ambiance particulière, mais je n’y vivrais pas non plus ! C’est minuscule (1 558 habitants), un peu beaucoup isolé, le travail y est rare, et cela reste un territoire à majorité autochtone. Laissons les Premières Nations en paix…

Pour terminer, une dernière photo prise à la sortie de Spences Bridge.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Alert: Contenu protégé !