Landslide Lake, Colombie-Britannique (Canada)

Aujourd’hui, on change de décor ! Fini les îles et le bord de mer. Nous nous trouvons à Gold River, un petit village de 1 500 habitants situé au cœur de l’île de Vancouver, à l’ouest de Campbell River.

L’objectif du jour est Landslide Lake, un lac que nous rejoindrons via le Elk River Trail, situé dans le parc provincial de Strathcona.

Le départ du sentier se trouve à 15 km et autant de minutes de voiture de Gold River. À 8 h 30, il y a déjà énormément de voitures garées sur le bord de la route. Nous sommes en plein été, il fait beau et cette randonnée est très populaire, ce n’est donc pas très surprenant.

Et c’est parti pour plus de 20 km aller-retour !

La première partie est relativement plate et longe la rivière (Elk River) située en contrebas.

C’est la forêt typique du sud-ouest de la Colombie-Britannique : des pins, des épinettes, des sapins, des cèdres, de la mousse partout, etc.

Un joli pont pour traverser à sec.

Ah, on ne peut plus passer…

Bon, malgré cet arbre qui a voulu nous empêcher de passer, nous sortons de la forêt et bénéficions de cette belle vue sur les montagnes environnantes.

La rivière, en contrebas.

Il est presque midi et il fait une nouvelle fois bien chaud. Nous arrivons à hauteur du site de camping situé le long de la rivière. Ça m’aurait bien tenté ! En attendant, c’est ici que nous allons prendre notre repas.

À partir de là, je continue tout seul, majoritairement en courant, Bibi étant trop fatiguée pour continuer. C’est d’ailleurs maintenant que cela va monter un peu.

Pendant quelque temps, voici ce à quoi va ressembler le « sentier ».

Un peu d’histoire : le lac où je me rends s’appelle Landslide Lake ; landslide, en anglais, signifie glissement de terrain. En fait, un séisme d’une magnitude de 7,2 sur l’échelle de Richter survint pas très loin d’ici, en 1946. Cela causa un énorme glissement de terrain dans le secteur, avec les dégâts que l’on imagine et que l’on voit clairement ici : la forêt n’existe plus et ne subsiste qu’un gigantesque amas rocheux à la place. Plus de détails sur cet événement ici.

Ça grimpe un peu, sans que ce soit infernal, et c’est parfois un peu glissant.

Ah, on y arrive !

Malheureusement, je suis complètement à contre-jour ; pas idéal pour les photos. Le site est magnifique et il n’y a pas foule.

Bien que le lac soit à seulement 900 m d’altitude et que la première partie de l’été fut torride, la température de l’eau est glaciale ! Mais grâce à mon mental de fer, je me suis tout de même baigné dans ces eaux translucides, plongeant jusqu’à 5-6 m de profondeur (ça saisit !).

Dans l’autre direction, avec le soleil derrière.

Voilà pour cette belle et longue randonnée. Le GPS me donne 24 km aller-retour avec près de 1 100 m de dénivelé positif, avec un petit bug à 9 km.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Alert: Contenu protégé !