Osoyoos, Colombie-Britannique (Canada)

Nous voici à Osoyoos, dernière étape de notre « road-trip ». Cette petite ville très touristique est située littéralement sur la frontière américaine (État de Washington). En fait, c’est le lac Osoyoos qui est à cheval entre les deux pays.

Le climat d’Osoyoos fait l’objet de beaucoup de fantasmes en Colombie-Britannique. Si c’est l’une des villes les plus chaudes sinon la plus chaude du pays en été, il convient de distinguer plusieurs choses : en ce qui a trait aux pics de températures, les villes de Lytton, Lillooet ou Ashcroft ont bien souvent des valeurs supérieures à celles d’Osoyoos. En revanche, concernant la température moyenne mensuelle, cette dernière est en effet souvent plus chaude.

Mais l’idée reçue qui est la plus répandue, c’est qu’Osoyoos aurait un climat désertique. Évidemment, ce n’est pas le cas. Osoyoos, comme une bonne partie de cette région de la Colombie-Britannique, jouit d’un climat de steppe, semi-aride. En réalité, le seul secteur de la province qui pourrait se targuer d’avoir un climat (presque) désertique est celui se situant entre Ashcroft et Spences Bridge, lequel est assez nettement plus sec que celui d’Osoyoos.

Bon, les faits sont les faits, mais le business touristique est autre chose, et certains en abusent largement… 😉

Nous allons donc nous balader dans le désert, euh la steppe située au Desert Centre ; ça ne s’invente pas ! 28 °C à cette heure.

La vallée de l’Okanagan est également une région de vignobles reconnue. Il y en a à perte de vue.

Évidemment, nous allons ensuite nous rafraîchir dans le lac Osoyoos, réputé comme étant l’un des plus chauds du pays. Eh bien, aujourd’hui, après un début d’été poussif, je peux vous assurer qu’il n’était pas si chaud que cela. Bon, avec près de 33 °C à l’extérieur, on ne va pas se plaindre !

Voici maintenant quelques photos prises dans le centre-ville d’Osoyoos, avec des airs de Sud-Ouest américain.

Le véhicule le plus extraordinaire que j’aie jamais vu…

Dernières vues du lac Osoyoos, cette fois de bon matin, avant la foule.

Enfin, sur la route du retour, nous nous arrêtons admirer Spotted Lake, situé à quelques km au nord-ouest d’Osoyoos et qui est probablement le lac le plus atypique du pays. Malheureusement, celui-ci étant situé dans une réserve indienne, interdite d’accès, nous n’avons pas pu voir ses incroyables couleurs. Je vous invite donc à consulter ce lien pour en découvrir les mystères…

Et c’est ainsi que s’achève notre road-trip de deux semaines, enfin, après avoir rejoint Vancouver via la très belle vallée de la Similkameen (entre Keremeos et Princeton) !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Alert: Contenu protégé !